Diller+Scofidio, entre MoMA et prix

 
Focus-Archi-magazine-archi-Diller+Scofidio.jpg

Diller+Scofidio, 2e Royal Academy Prize de l’histoire


Le cabinet vedette new-yorkais vient de rafler le prix d’architecture 2019 décerné par l’illustre Royal Academy of Arts couronnant des architectes aux travaux engagés pour promouvoir la culture et le design urbain. Après la High Line reconvertie en promenade courue à NYC entre gratte-ciel, tours et buildings, le duo fondateur s’attaque à accroître le MoMA d’un bon tiers de surfaces en plus avec ses pairs de Gensler. 

Elizabeth ‘Liz’ Diller est l’une des cent personnalités les plus influentes du monde en 2018 selon The Time 100 List. Avec Ricardo Scofidio et Charles Renfro, elle dirige le bureau éponyme Diller Scofidio + Renfro. Les deux premiers ont commencé à travailler de concert en 1981. Au début, ils tâtonnent et explorent les interstices de l’architecture, entre «naïveté, dissidence et détermination» selon les récents mots de Liz Diller. Bientôt, leur collaboration est élargie à de nouveaux partenaires, dont Charles Renfro. Avec lui et l’association momentanée James Corner Field Opérations, ils réalisent la reconversion de l’ancienne ligne ferrée High Line en promenade courue sillonnant Manhattan/NYC entre tours, gratte-ciel et building (vidéo YouTube, 6’ 03’’).

Déjà prestigieux

Avec leur personnel en forte croissance, les trois partners multiplient les actions significatives dans  les grandes villes US et quantité d’institutions prestigieuses, dont un nombre certain dans le secteur culturel. C’est pour son design urbain et travail au service de la culture que le duo new-yorkais cité vient de recevoir le jeune mais déjà prestigieux prix d’architecture de la Royal Academy of Arts, pour son travail à NY et LA (musée d’art The Broad). L’honorable institution aux deux siècles et demi décerne ce 2e du nom après le premier trophée 2018 remporté par l’architecte nippone Itsuko Hasegawa et son atelier. 

Avec le bureau d’architecture Gensler, Diller Scofidio + Renfro travaille actuellement au MoMA (Museum of Modern Art; New York) à l’escalier d’entrée Bauhaus, pour étendre significativement les lieux (vidéo corporate; 3’25’’) imaginés en 1939 par Philip L. Goodwin & Edward Durell Stone. Quelque 3.600 m2 de galeries spacieuses seront bientôt ajoutés en troisième étage aux 12.500 m2 existants. Pour réaliser cette dernière phase de travaux, l’institution culturelle aux près de 3 millions de visiteurs annuels ferme ses portes de mi-juin jusqu’au 21 octobre prochain. D’ici-là, elle aura étendu ses surfaces d’exposition d’un bon tiers, favorisant notamment le dialogue entre différentes formes d’arts visuels, dont l’architecture et le design. L’outil est complété par The studio qui va accueillir spectacles vivants et projections. Davantage ouvert sur le tissu urbain new-yorkais, le rez muséal sera désormais en accès gratuit.

©  Diller Scofidio + Renfro; I. Baan

Par Philippe Golard

Focus-Archi-magazine-archi-Moma-NYC.jpg

 
ActuMarieCh