Du Belge à Dubaï 2020

 
Focus-Archi-magazine-archi-pavillon-belge-Dubai-2020.jpg

Vincent Callebaut et Assar Architects y signent notre pavillon


Pour la première fois dans l’histoire, la prochaine Exposition universelle se déroulera en 2020-21 au Moyen-Orient à Dubaï, pour souligner son demi-siècle d’existence. L’événement planétaire bourré d’innovations comptera un pavillon belge. Son auteur est désormais connu: Vincent Callebaut et son riche imaginaire.

Dans la gazo-pétromonarchie de Dubaï, appartenant aux Emirats Arabes Unis, la croissance à deux chiffres est monnaie courante. Pour à la fois fêter son demi-siècle d’existence et la première Exposition universelle se déroulant dans cette partie du monde, la ville-champignon attend environ 25 millions de visiteurs sur le site dédié de Jebel Ali. Sur 438 ha, l’Expo s’y tiendra d’octobre 2020 au 10 avril 2021. Son masterplan a été élaboré par les bureaux d’architecture internationaux HOK Design, Populous et Arup. Son thème général sera «Connecting Minds, Creating the Future» (zoom>FA n°18, pp. 24-26)

Presque rien que du Belge

Ceignant la place centrale baptisée Al Wasl, pods innovants et bonnes pratiques caractériseront chacun des trois grands pavillons thématiques entourés d’une myriade d’autres et de plus petits espaces d’expo, au centre. Le modèle retenu s’est inspiré de la disposition d’un souk-marché arabe traditionnel. Norman Foster & Partners, Adrian Smith & Gordon Gill, Calatrava Valls ou encore Grimshaw Architects y sont particulièrement impliqués. Pour ériger le futur site dubaïote, quelque 6,5 milliards € vont être mobilisés. On connaît désormais aussi les contributeurs belges à l’événement. Le pavillon belge sera signé par l’architecte visionnaire belge Vincent Callebaut et les Bruxellois d’Assar Architects (251.980 m2 du H.-Q Otan>Haren, avec SOM).

Sur plusieurs niveaux, le duo de bureaux y réalisera un bâtiment-jardin à forme d’arche végétale, en bois et posée sur deux piliers. La voûte ainsi formée abritera une place délicieusement ombragée et aérée. Les eaux de récupération alimenteront des goutte-à-goutte partout implantés en toiture et façade, pour abreuver une multitude de plantes et de végétations diverses. Dans l’antre temporaire imaginé par l’agence du Louviérois d’origine installé à Paris et d’Assar Architects et sur une scénographie de Krafthaus (Cologne), la Belgique présentera sa version mobilité en 2050 et ses contributions aux villes vertes connectées. Très présent aux MO et PO, le groupe belge Bésix construira l’arche revêtue de bois et réversible.

© Agence Callebaut +Assar Architects

Par Philippe Golard

Focus-Archi-magazine-archi-pavillon-belge-Dubai-2020-1.jpg

 
ActuMarieCh