Rétro top 10 sportif 2018

 
focus-archi-magazine-archinews-US-bank-stadium-Minneapolis-USA.jpg

Stades et centres multifonctions, skatepark, salle bambou


Sportivement, 2018 a été une année très faste avec plusieurs événements d’audience planétaire. La Coupe du monde FIFA de football s’est tenue en Fédération de Russie, les JO hivernaux en Corée du sud. La finale aux 150 millions de téléspectateurs du Super Bowl, football américain très prisé outre-Atlantique, a elle trouvé domicile dans le tout nouvel écrin du MidWest US, l’US Bank Stadium signé HKS Architects au Minnesota.    

L’été dernier, nos Diables rouges victorieux notamment du Brésil de Neymar auront donc réalisé un parcours exceptionnel en accédant, pour la première fois de leur histoire, à la troisième marche du plus prestigieux des podiums footballistiques, derrière France et Croatie. Se déroulant en Fédération de Russie pour l’édition 2018 (écho «Visa pour Moscou» > FA web), le Mondial FIFA constitue le plus grand événement sportif planétaire: 3,4 milliards de personnes ont suivi ce tournoi quadriennal opposant 32 équipes qualifiées au cours des quatre semaines à cheval sur juin et juillet derniers. Le prochain se déroulera au Qatar (écho «Business as usual» > FA web). Le trio Canada/Mexique/Etats-Unis a été désigné pour l’édition 2026, et devrait engendrer 12,3 milliards € de recettes.

En comparaison, l’audience mondiale du Super Bowl – le plus important match de football US de l’année, mélange de rugby et foot, et l’événement sportif le plus regardé du pays-continent – réunit environ 150 millions de téléspectateurs et personnes bon an mal an. Les 12 stades russes du Mondial 2018 se sont mis en évidence à l’été (vidéo YouTube; 4’32’’), avec une mention spéciale pour le Luzhniki de Moscou (ouverture + finale) construit en 1958, rénové par le studio moscovite Speech et remis aux normes FIFA, passant de 78.000 à 81.000 places. S’il l’a bien retenu, le magazine international d’archi-design Dezeen vient pourtant d’élire surtout deux enceintes du soccer US parmi le top 10 de la crème des stades et centres sportifs de l’année écoulée. Dont justement la fameuse nouvelle enceinte des Minnesota Vikings sur 15 ha au centre-ville de Minneapolis (MidWest américain), conçue par HKS Architects s’inspirant d’architectures nordiques.

Elus très divers

Début février 2018, l’US Bank stadium de Minneapolis a ainsi accueilli la 52e édition du Super Bowl. Aux protubérances angulaires et 167.225 m2, ce stade de 66.200 places dispose d’un revêtement de lambris en zinc foncé collés à de grandes feuilles de verre et d’un toit en pente partiellement revêtu (face sud) de film plastique ETFE, léger et transparent. Les lieux abriteront désormais également concerts, conventions et jeux sportifs lycées-collèges. Parmi les autres sportifs élus figurent aussi le très racé stade Mercedes-Benz d’Atlanta (HOK Architects), siège de l’équipe de football américain Atlanta Falcons. D’une capacité de 71.000 places, l’enceinte est dotée d’un toit escamotable à 8 grandes pétales s’ouvrant et se fermant comme une caméra.

Autres structures remarquables, parfois européennes ou asiatiques: le centre sportif/culturel praguois Dolní Břežany revêtu de panneaux réfléchissants alu pour mieux dissimuler sa taille; pièce maîtresse des JO coréens de l’hiver dernier, le stade olympique provisoire et pentagonal de Pyeongchang aux 35.000 places sera converti en musée-rétrospective des Jeux; le skatepark danois Streetmekka (patinage, basket, DJ + ateliers créatifs) de Viborg en peau de polycarbonate translucide et conçu par le studio Effekt dans un ex-usine abandonnée; la salle de sports zéro carbone de Chiangmai (Thaïlande) a été bâtie par une firme spécialiste des constructions en bambou; un club-house de golf minimaliste (Architecture49) sis sur un terrain canadien, recouvert d’un immense toit en bois incurvé et en porte-à-faux, abritant les joueurs par mauvais temps; un centre sportif brutaliste de 650 m2 au Portugal, implanté dans une école mais ouvert à la communauté.

© HKS Architects/N. Lehoux (stade Minneapolis); Studio Speech (stade Luzhniki)

Par Philippe Golard

focus-archi-magazine-archinews-golf-clubhouse-ARchitecture49.jpg

 
ActuMarieCh