Vues diverses, pour combien de temps?

 
Focus-Archi-magazine-architecture-ParisNord2.jpg

Paris-Nord triplé à 100.000 m2, pour 600 millions €!


Les toutes grandes gares européennes ressemblent de plus en plus aux aéroports internationaux érigés sur un modèle unique: une zone commerciale captive jouant les sas d’embarquement. La plus grande d’entre elles, Paris-Nord, reconfigurée pour les JO Paris 2024, n’y déroge pas. Au point d’émouvoir de grands noms, de Jean Nouvel à Dominique Perrault et Roland Castro. Aux Pays-Bas, par contre, Utrecht a préféré ériger le plus grand parking vélo-gare au monde. Adjacent, le retail ne prive pas l’accès direct aux quais.  

A Paris, d’ici les JO de 2024 décrochés par la Ville-Lumière (écho ‘Les jeux sont faits’>FA web), la Gare du Nord est en principe promise à un gigantesque projet de transformation: sa superficie doit tripler à l’horizon 2023. Le calendrier est serré pour être délivrée à temps pour les Jeux, dont les épreuves majeures se tiendront en Seine-St-Denis au voisinage du stade de France, en banlieue N.-E. L’opération coûterait la faramineuse somme de 600 millions €… Ce nœud ferroviaire aux 230 millions de voyageurs annuels desservira la plupart des sites olympiques.

Depuis fin juin dernier, l’exécution du permis est bloquée. La Commission départementale d’aménagement commercial (CDAC; ex-CDEC) a en effet rendu un avis défavorable sur l’extension de 16.321 m2 de l’ensemble commercial-restauration à venir au sein de la plus grande halte ferroviaire du Vieux Continent, co-entreprise baptisée StatioNord. Celle-ci unit la foncière Ceetrus – groupe Auchan, un des géants de la distribution > créateur potentiel d’Europacity avec le conglomérat chinois Wanda – et SNCF Gares & Connexions. Avec l’ajout d’une aile-terminal de départs séparé des arrivées, l’espace ferroviaire total afficherait plus de 100.000 m2 pour répondre aux hausses trafic.

StatioNord table sur une nouvelle décision pour fin novembre, et sur le permis-sésame fin 2019 ou début 2020. Entre-temps, dans une tribune récemment publiée par le quotidien vespéral Le Monde, de grandes voix de l’architecture et de l’urbanisme, emmenées par Jean Nouvel (AJN), Dominique Perrault et Roland Castro, dénoncent le gigantisme du projet, une gare défigurée et la place stratégique donnée au pôle retail, passage obligé avant d’embarquer sur le modèle de nombreux aéroports internationaux, qualifié d’«inacceptable et d’absurde.» Les 19 signataires demandent un projet repensé de fond en comble, prévoyant plutôt l’accès direct aux quais.

Attraction à Utrecht

Aux Pays-Bas, une toute autre voie a été choisie. Le bureau Ector Hoogstad Architects (Rotterdam)  avec buro Sant & Co viennent de concevoir le plus grand «carport» vélos intégré au monde, accessible sous la gare centrale d’Utrecht au toit en bulbe par des pistes cyclables aux rampes à inclinaison douce, facilement repérables par leur couleur rose et s’enroulant autour des bords de l’infrastructure mêlant béton, acier et bois traités. En deux phases dont la dernière vient d’êtyre bouclée en août, il a été érigé sur 3 niveaux et comprend surveillance et système numérique de guidage vers les emplacements libres et le plus rapidement accessibles. Il permet de stocker désormais plus de 12.500 deux roues… 

Le projet était plus vaste encore, revoyant également la périphérie de la halte ferroviaire pour permettre aux cyclistes de circuler du patio de rues environnantes au parking vélo, sans descendre de selle. La mesure encourage évidemment une toute autre mobilité, favorisant vélos et transports publics à l’auto-solisme pour se rendre sur son lieu de travail et réduisant dans le même temps la congestion d’Utrecht aux heures de pointe. En outre, l’utilisation de ce parking-attraction peut être combinée avec la carte à puce servant de billetterie pour les transports publics. Le centre commercial lui est adjacent, car Ector Hoogstad Architects a incorporé trois cages d’escalier aux murs de verre et des tunnels permettant de rallier terminal principal, quais, esplanade publique et station de métro voisine au plus vite.

© StatioNord; Ector Hoogstad Architects+buro Sant&Co

Par Philippe Golard

Focus-Archi-magazine-architecture-Utrecht-P-gare-2.jpg
Focus-Archi-magazine-architecture-panoramique-Paris-Nord.jpg
Focus-Archi-magazine-architecture-Utrecht-P-gare-1.jpg

 
ActuEléonore Cucca