Wavre-Verviers, solutions contraires

 
Focus-Archi-magazine-architecture-Wavre-CC-Sucrerie-2.jpg

Sorts divers pour les bibliothèques 2.0.


Les bibliothèques des deux entités wallonnes ne connaîtront pas le même sort. L’une rejoint le futur centre culturel La Sucrerie érigé entre E411, faisceau ferroviaire et centre-ville. L’autre rate le coche et n’intégrera pas le Grand Bazar, joyau Art déco en partie rénové.

Entre autoroute des Ardennes, ligne SNCB Leuven-Wavre-LLN et le centre-ville, Wavre voit (im)patiemment s’élever son futur centre culturel La Sucrerie, dessiné par ADE Architects, Montois partners et les Français de SNC Lavalin. Dirigés par le Monsieur théâtre à ciel ouvert de Villers-la-Ville et gestionnaire de l’Aula Magna-LLN Patrick de Longrée, les lieux disposeront d’outils multifonctionnels :

·       auditorium à 850 sièges amovibles (1.200 debout pour version congrès-events)
·       5 salles aux parois amovibles aux jauges de 100 à… 2.500 m²
·       cinéma 200 places
·       restaurant
·       parking à quasi 400 places
·       bibliothèque communale

Implantée dans la galerie perdue des Carmes et uniquement accessible par l’administration communale, cette dernière lorgne vers l’automne, synonyme de transhumance appelée de tous ses vœux. En septembre prochain, l’institution publique enfin reconnue comme Genappe par la FWB (régulation à fonds publics supplémentaires) disposera en effet de trois mois pour emménager dans son nouvel écrin au sein de La Sucrerie. Ses métiers dépassent désormais de loin le seul prêt de livres, dont la moitié du stock doit avoir moins d’une décennie.

Joie à Wavre, désolation à Verviers

Pêle-mêle: projets et partenariats d’incitation à la lecture, animations, service de prêt à domicile (PMR, …), collaborations ‘programmation’ en cheville avec le futur centre culturel, BDthèque, terrasse, espace 3 C interchangeable de partage de connaissances inspiré de pratiques canadiennes, espace public numérique (EPN). Et aussi emprunt de livres virtuels avec liseuse numérique comprise (quatre titres/mois) au départ de Lirtuel, plateforme de prêt gratuit de la FWB. A Verviers, en revanche, on a moins le sourire. La désolation est proche.

Aux trois premiers étages, le vaisseau Art Déco béton-pierre bleue Grand Bazar à rénover (écho ‘Verviers métamorphosée>FAweb) devait accueillir à terme un pôle culturel comprenant notamment la bibliothèque actuellement (mal) logée place du Marché. Il n’en sera rien. Car pour reconditionner le Grand Bazar, 5 à 10 millions € sont nécessaires et l’implantation de la bibliothèque 5 millions € supplémentaires. Or les métamorphoses de Verviers en exigent bien davantage, des choix stratégiques sont impérieux d’ici 2024. La modernisation du bâtiment actuel, elle, ne consommera, qu’un demi-million million € pour devenir 2.0.

© ADE-Montois-SNC Lavalin; Verviers D.R. (Grand Bazar)

Par Philippe Golard

Focus-archi-magazine-architecture-Gd-Bazar-Verviers.jpg
Focus-Archi-magazine-Wavre-CC-Sucrerie-1.jpg