Architectures africaines

 
cde-portzampac-R-Andaloussi-Casarts.jpg

Le continent noir entretient des traditions architecturales très hétérogènes et ancestrales. Ses passés sous dominations coloniales, sa dureté climatique et ses profils géographiques très divers n’ont toutefois pas fait barrage à l’émergence d’un vocabulaire architectural spécifique, aux écritures très contemporaines. Une jeune garde et quelques anciens déterminés s’y emploient…  

Sur ce continent architecturalement émergent, ces architectes talentueux ne sont pas encore internationalement reconnus à la hauteur de leur talent. Si l’on excepte quelques rares noms, parmi lesquels David Adjaye (Adjaye Associates). Le natif de Tanzanie a éclos professionnellement en Grande-Bretagne. Le Ghanéen est le fer de lance d’une architecture décomplexée. Par exemple, sa future ‘cathédrale’ d’Accra au Ghana ou encore son universel et tout récent Musée national de l’histoire et de la culture afro-américaine (NMAAHC) érigé à Washington.

Le charpentier-architecte burkinabé Diébédo Francis Kéré et le Nigérian Kunlé Adeyemi font également partie de cette jeune garde en marche. Encore étudiant à Berlin, le premier a réalisé Gando school dans l’est du Burkina-Faso, école mariant logique bioclimatique, matériaux locaux et coûts de construction bas, aisément reproductibles. Le second, entre autre, a pris à son compte des écoles iconoclastes en terre crue/tôle/bois ou certaines flottant sur l’eau. Comme le prototype «motomarine» de la communauté lacustre de Makoko à Lagos, deuxième ville la plus peuplée d’Afrique.

Figure de proue de l’architecture africaine 70-80, Pierre Goudiaby Atepa a, lui, préféré l’architecture aux planches de théâtre. Bien lui en a pris: ses premiers bâtiments importants sont des sièges bancaires au pays. Ensuite, ce seront des choses aussi diverses que le Millenium Gate (Dakar), l’aéroport de Banjul en Gambie ou la CEDEAO, siège de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest à Lomé-Togo. Découpée en son milieu et pourvue d’une grande calebasse inversée, celui-ci s’élève sur 20 étages tout en verre teinté et carreaux émaillés blancs.

Du Ghana au Maghreb

Le quadra ghanéenJoe Osae-Addo, le plus populaire des architectes de la diaspora, a quitté L.A. pour regagner volontairement son pays, une ancienne colonie britannique.Au modernisme contextuel, son architecture tropicale y fait florès, exploitant la surélévation, des écrans à lattes en bois et des fenêtres à jalousies pour privilégier ventilations naturelle et transversale. A la pointe de l’Afrique du Sud, Carine Smuts fait pareil dans divers centres culturels et écoles.

Ceux-ci sont érigés dans townships et villages traditionnels en briques de terre cuite et à l’aide de doubles murs ventilés contrant les pluies abondantes et régulières aux pieds de l’Afrique. Avec Christian de Portzamparc, le Marocain Rachid Andaloussi a simplement réalisé le plus grand théâtre d’Afrique et du monde arabe. A Casablanca au Maroc, la place Mohammed V était bordée, depuis l’entre-deux-guerres, par sa fontaine centrale, ses Palais de Justice et bâtiments administratifs ordonnancés, et la wilaya de l’architecte Charles Boyer.

Sur son dernier côté libre, les autorités marocaines appelaient de tous leurs vœux un outil culturel particulièrement emblématique. Avec ses 24.700 m², CasArts à l’architecture virginale et couverte d’un voile de moucharabieh de terre cuite et de résine ferme désormais cette très classique composition rectangulaire. A l’instar de ces divers exemples, on parle donc désormais de véritables architectures du continent noir, à la fois plurielles et très personnelles. Davantage sur cette scène créative africaine en plein essor dans l’édition 17 tout juste parue de Focus Archi, à lire sur papier ou en ligne….

© D.R. (masterplan Kigali); NRJ ZA/cc-as 3.0 (South Africa); Adjaye Associates (NMAAHC); A.M. C de Portzamparc/R. Andaloussi (Casarts)

Par Philippe Golard

Focu-archi-insolite-ecole-prototype-batiment-eau-Makoko-NLE-works.jpg
Focus-archi-insolite-viaduc-Gautrain-South-Africa.jpg
Focus-archi-insolite-NMAAHC-Washington-David-Adjaye.jpg

 
TravelMarieChactu