Cornichon, écharde, … Et tulipe?

 
Focusarchi-magazine-architecture-London-insolite.jpg

Après ses gratte-ciel Cornichon, Echarde, Walkie-Talkie, la mégapole londonienne comptera-t-elle bientôt aussi sur Tulipe, l’un des plus hauts observatoires récréatifs d’Europe? DBOX et Norman Foster & partners y travaillent.  

Excentriques et originaux, les Britanniques le sont assurément, isn’t it? Qu’ils roulent à gauche ou négocient leur sortie-brexit de l’Union européenne, ils ne font assurément rien comme les autres, c’est acquis aussi. Londres connaissait déjà l’architecture particulière de gratte-ciel aux noms de baptêmes très évocateurs:

·       «Cornichon» (180 m; 40 étages) de Foster & partners au 30 St Mary Axe, cœur de la City. A vent modéré et t° définie, des stations météo implantées gèrent l’ouverture des fenêtres

·       «Echarde», à la fois tertiaire et résidentiel et aux 309,6 m, a été conçu sur la rive sud de la Tamise par Renzo Piano (RPBW) et appartient à un fonds qatari. N’y convoitez un appartement que si vous pouvez mobiliser au minimum 45 millions €…

·       Proche de la tour de Londres, «Walkie-Talkie» de Rafael Vinoly Architects, en acier-verre-métal et aux vitres concaves en façade. Par grand bleu, les rayons solaires s’y réfléchissant ont déjà provoqué des dégâts conséquents à l’un ou l’autre commerce riverain ou voiture stationnant dans ses parages immédiats. Un rétroviseur de Jaguar fondu, notamment. Shocking! 

Fauchés, s’abstenir

Mais Londres et banlieue bruissent déjà des deux nouveaux phénomènes en date. D’abord The Tulip-«Tulipe» (séquence 1’ 08’’ > Vimeo, ici) désignant le projet récent du cabinet d’architectes Foster + Partners, une tour d’observation et d’attraction touristique qui serait aussi, si elle voit le jour, l’un des plus hauts bâtiments de la capitale de notre perfide Albion. Rieurs et internautes évoquent déjà un mini-cornichon planté sur sa propre colonne de Nelson ou un œuf retenu par trois immenses cuillers voire encore un sex-toy géant. Le groupe Safra est de la partie. Il a racheté «Cornichon» pour 814 millions € à cette fin mais les lieux se sont révélés finalement trop étroit. Sir Norman Foster est revenu à la charge avec cette nouvelle proposition.

 

Si permise, la construction pourrait démarrer dès 2020. L’ouverture au grand public n’interviendrait pas avant 2027. Ensuite, pendant que les millionnaires s’offrent des folies immobilières en sous-sol à des prix stratosphériques pour lutter contre le foncier londonien décidément trop chiche, la cabane dans les arbres joue également les trublions cette fois dans le segment luxe. Ainsi, ce traditionnel logement spartiate récréatif est à la vente, en l’espèce dessinée par le cabinet Hawkes Architecture, pour 1,1 million € dans un écrin boisé de 2,8 ha. L’immobilière Savills propose en effet de construire cette délirante demeure sur pilotis aux quelque 400 m², 5 chambres dont une «suite» parentale, pièces circulaires et grandes baies vitrées à Ewan, dans le sud-ouest de l’Angleterre. Petit détail: à ce stade, le prix affiché n’est encore qu’indicatif. (Ph. G.)

© DBOX/Foster & partners; Hawkes Architecture

Par Philippe Golard

Focusarchi-magazine-architecture-London insolite02.jpg
Focusarchi-magazine-architecture-London-insolite03.jpg
Focusarchi-magazine-architecture-London insolite04.jpg

 
ActuMarieCh