Etonnantes reconversions

 
Focusarchi-magazine-architecture-Heatherwick-Studio-mall-Coal-Drops-Yards.jpg

Plusieurs bureaux d’architectes se sont lancés dans la reconversion d’anciennes usines à gaz et gazomètres, généralement en biens résidentiels ou de luxe. Après Mecanoo (Hilversum) et WilkinsonEyre (Londres), c’est au tour du bureau-star suisse Herzog et de Meuron de passer à l’acte, pour son tout premier projet à Stockholm.

A Hilversum aux Pays-Bas, Mecanoo (vidéo ici; 3’ 12’’) a récemment terminé un ensemble d’appartements cylindriques rappelant les gazomètres d’antan. Et dans le Grand Nord londonien, de semblables vestiges – ici victoriens et restés dans leur structure de fonte et fer – ont été traités par les Britanniques WilkinsonEyre + Tuckey. Ceux-ci les ont mué en résidences de luxe, carrément au cœur d’un quartier autrefois interlope. Modernisée, cette partie de la capitale britannique abritait en effet pas mal d’usines, dépôts et bâtiments industriels en rupture de ban, à reconvertir au gré de la gentrification des lieux. Le périmètre d’intervention dépasse largement l’ancienne usine à gaz, puisque le programme d’aménagements concerne une friche grande de 54 ha agencée autour de deux gares: St-Pancras (terminal TGV Eurostar) et King’s Cross.

Un plan directeur avait notamment été signé par Norman Foster & partners. Ses homologues d’Allies & Morrisson ont repris le flambeau. A côté de 3 des 7 larges cylindres cerclés de fonte et fer pourvus d’un atrium et dévolus au résidentiel (145 appartements + penthouses), des bureaux, commerces, résidences universitaires, logements à mixité sociale, magasins, écoles, équipements et nombre d’espaces publics gommant les coupures urbaines. L’aménageur Argent St George couvre ainsi 27 des 54 ha à traiter sur King’s Cross. Duggan Morris Architects y signe un l’immeuble tertiaire, Heatherwick Studio, le mall commercial Coal drop Yards (écho du 24/3 > FA web) ouvert au public ce 26 octobre, après son intervention tertiaire proche pour Google.

Suède, bis repetita


A Stockholm, le bureau helvétique Herzog & de Meuron (Bâle) travaille sur le même sujet, sur son tout premier projet scandinave dans la zone industrielle de Hjorthagen, à côté de l’Ecopark urbain. Au cœur du projet de développement Norra Djurgårdsstaden visant 10.000 logements, il s’agit cette fois de la reconversion de l’usine Gasklockan comprenant également quatre gazomètres. Mais en Suède, une partie d’entre eux a été démolie pour faire place à une tour de verre cylindrique de 90 m rappelant les formes initiales occupant le paysage de l’entre-deux-guerres. Dezeen vient d’en publier des vues inédites. A 28 étages, leur mini-gratte-ciel développé par Oscar properties comptera 312 appartements aux étages. Le rez sera dévolu à la réception, des bureaux, une épicerie fine et un espace expo.

A forme extrudée cylindrique dérivée du gazomètre initial, cette tour à vide central sera érigé aux côtés des deux gazomètres subsistants, en briques et conçus par l’architecte Ferdinand Boberg (fin XIXe siècle). Affichant un plan circulaire dans son ensemble, le bloc logements disposera d’une façade à facettes conférant à chaque appartement un plan en V. Les chambres occuperont un bras, les autres espaces de vie, l’autre, avec une variété de vues et offrant une expérience spatiale généralement étrangère aux tours. Le concepteur de la High Line – ancienne voie ferrée transformée en promenade urbaine aux 5 millions de visiteurs l’an – de New York, Piet Oudof (+ LOLA), a été appelé à la rescousse pour s’occuper d’un parc public à y créer. La construction devrait être livrée en 2022.

© Herzog & de Meuron (tour-gazomètre); Heatherwick Studio (mall) 

Par Philippe Golard


 
insoliteMarieChActu, Dossier, Projet