Singapour, un peu plus folle encore

 
Focus-Archi-magazine-archi-Dome-bagel.jpg

Dôme-bagel, réceptacle à eaux de pluie recyclées


Le studio Safdie Architects poursuit sur sa lancée. A Singapour, il va équiper le complexe casino-hôtel à 6 milliards € d’une 4e tour alignant 1.000 suites et une salle musicale à 15.000 places. Son autre projet majeur singapourien, l’aéroport Jewel Changi à l’ouverture en principe pour cette mi-avril, accueille la plus haute chute intérieure au monde, sous un dôme-bagel verre-acier de 134.000m2.

Les réseaux sociaux ont pris le dessus: le studio Safdie Architects (Boston, Jérusalem, Singapour,  Shanghai) a utilisé Instagram pour dévoiler les contours de la 4e tour de Marina Bay Sands à Singapour. Porte d’entrée sur l’Asie SE, la cité-Etat de 700 km2 dispose en effet, depuis 2011, notamment d’un hôtel-casino de luxe peu commun, à 6 milliards € et aux 2560 chambres (‘Folies & tours de force’>Focus Archi n°15 pp. 10-15). Fait de trois tours incurvées de 57 étages, celui-ci arbore fièrement en leur sommet un pont d’acier grand comme un porte-avion, accueillant le premier parc aérien au monde à 200 m du sol. Le tout est complété d’un musée, de deux théâtres, d’un casino, de boutiques et de restaurants.

Aux dimensions hors normes, l’ensemble va encore grandir. Le Canado-Israélien Moshe Safdie vient d’annoncer la construction d’une 4e tour, autonome, cette fois à mille suites. Elle sera flanquée d’un nouveau lieu  ‘entertainment’: une salle de concert à 15.000 places. Les façades arrondies allient verre et argent. En toiture de la tour-hôtel complémentaire, une piscine et un restaurant panoramique. Elle comprendra aussi salles de réunion, de bal et d’expos. Les travaux devraient commencer rapidement.

Dôme-bagel recycleur

Autre projet majeur de Safdie Architects à Singapour: l’aéroport Jewel Changi qui devrait ouvrir en cette mi-avril. On sait d’ores et déjà qu’elle abritera la plus haute chute intérieure au monde. Baptisée rain vortex, celle-ci affiche 40 m et se déverse d’une hauteur équivalent à 7 étages depuis un oculus percé dans le toit du dôme-bagel verre-acier, conçu par Buro Happold et équipant le nouvel outil aéroportuaire. A son point le plus large, il s’étend à 200 m. Comme Singapour est abonné aux orages, rain vortex a pour métier de recueillir 38.000 litres d’eaux de pluie à la… minute.

Recyclé à l’issue de circuits fermés, ce courant d’eau refroidit naturellement l’air sous le dôme. Les eaux capturées par rain vortex (bureau design WET) sont réutilisées partout dans le bâtiment aux 134.000 m2. Sous dôme, des terrasses remplies de centaines d’espèces de plantes entourent la cascade; des sentiers permettent aux visiteurs attendant leur vol de s’y  promener. Cinq étages accueillent aussi boutiques, restaurants et un parc intérieur au 5e niveau. Le dôme est greffé aux transports en commun et relié par ponts piétonniers aux terminaux 1-2-3 du Jewel Changi Airport.

© Safdie Architects; Jewel Changi Airport Devpt    

Par Philippe Golard

Focus-Archi-magazine-archi-4e-Marina-Bay.jpg

 
insoliteMarieCh