Snøhetta, gastronomie immergée

 
Focus-Archi-magazine-archi-BIG+SLA-4.jpg

YouTube résume la spectaculaire submersion


Après le parcours de ski à inaugurer fin avril en toiture d’une centrale d’incinération de déchets à Copenhague, signé par le bureau danois BIG, voici le restaurant sous-marin des Norvégiens de Snøhetta. Sa coque de béton a été entièrement construite sur barge, à 20 m du site final sur la côte reculée de Båly au sud de la Norvège. Sa spectaculaire submersion fait l’objet d’une vidéo de moins d’une minute, disponible en ligne.

Baptisé Under, ce restaurant à trois niveaux unique en son genre sur le Vieux Continent a la forme d’un tube en béton monolithique à grande baie vitrée, avec vue directe sur la faune marine de la mer du Nord. Entièrement assemblée sur barge, sa coque de béton de 495 m2 une fois achevée a été rendue étanche à la fois à l’eau et aux intempéries. Délicatement déplacée et positionnée au-dessus de son site final – au large de la côte de Båly en Norvège –, la structure a ensuite été submergée et solidement arrimée en la fixant et la boulonnant à une dalle de béton ancrée au substrat rocheux sis sous le niveau de l’eau. Une spectaculaire vidéo en timelapse (vidéo YouTube; 0’43’’) montre l’achèvement et la submersion de ce premier restaurant à gastronomie immergée d’Europe, conçu par le bureau scandinave de Snøhetta. Claustrophobes, s’abstenir!

Scandinaves novateurs

Tous d’un demi-mètre d’épaisseur, les murs du lieu sous-marin ouvert à la curiosité et aux papilles publiques sont légèrement incurvés. Ils ont été conçus par Snøhetta pour subir et vaincre les conditions météorologiques extrêmes dans ce coin de Scandinavie mais également une vague centenaire. La texture exposée de la coque en béton a été laissée avec une couche rugueuse pour encourager la vie marine à s’y fixer pour créer un futur récif artificiel. Recouverts de bois de chêne et de panneaux acoustiques colorés, l’intérieur contraste totalement avec cet extérieur brut et sauvage.

L’entreprise menée aux larges de la Norvège suit de peu celle toute aussi insolite du bureau danois BIG (Bjarke Ingels Group) avec leurs homologues de SLA Architects cette fois sur la terre ferme. Cette association momentanée a ainsi imaginé doter l’usine d’incinération des déchets BAG Amager Bakke, mise en service au printemps 2017, d’un parcours de ski végétalisé en toitures! (écho ‘parcours de ski en toiture d’usine’>FA web). En pente jusqu’au sol, celles-ci équipent une infrastructure industrielle de 88 m de haut intégrant un parcours de ski artificiel coloré et durable qui totalisera 400 m de long et 10.000 m2 en avril prochain. Un parc agrémente le tout, dessiné par SLA Architects, comprenant sentiers de randonnée, remises en forme, points de vue et mur d’escalade.

Par Philippe Golard

focus-archi-magazine-architecture-Under-snohetta-01.jpg

© Snøhetta


 
insoliteMarieCh