Pour tous les goûts

 
Focus-Archi-magazine-architecture-CAsa-B-piscine-Malte.jpg

Piscines de rêve et gîte-patate


Les plaisirs de l’eau ou de vacances en dehors des sentiers battus peuvent conduire à de singulières réalisations architecturales. Comme cette piscine-extension de villa-palais au Liban ou ce lieu de villégiature minuscule aux Etats-Unis, en forme de… tubercule publicitaire. 

Le comble du luxe résidentiel est souvent à trouver au Proche-Orient, côté sud de la capitale libanaise cette fois. Ce petit pays renferme bon nombre de palais, historiques ou contemporains. Sur 3.000 m², des particuliers au portefeuille bien garni ont fait ériger une extension de villa comprenant piscine et chambres contigües attenantes à une… salles de sport et de bains, plus salon de coiffure et cuisine en gazebos de 220 m², petits pavillons couverts et ouverts sur le panorama.

Spécialiste de projets sur mesure segment luxe, le studio d’architecture Wael Farran y a réalisé cette petite merveille sur une ancienne oliveraie dans la région du Chouf, connue pour son palais de Beiteddine et ses cultures en terrasse. Le projet brouille les pistes entre intérieurs et extérieur, villa et extension sous toiture végétalisée, à la fois lieu de fêtes, de réceptions et de relaxation. Difficile en la circonstance d’évoquer un simple «pool house». Côté eau, l’ensemble comprend trois piscines (dont une pataugeoire), un jacuzzi et des vestiaire, douches et éviers extérieurs.

Hôtel-patate  

Autre lieu, autre conception. Le bureau sicilien Architrend Architecture a réalisé lui une piscine en toiture d’une maison particulière, Casa B, dans la station balnéaire de St. Julian’s (Malte). Sans être hyperluxueux, le lieu de détente est ostentatoire, visible à la fois de la rue et de l’espace intérieur. Si la résidence de 4 étages est alignée sur l’agencement général, matériaux contemporains et esthétique minimaliste se chargent de la distinguer. La piscine sur toit est entourée d’un cadre en béton armé aux côtés en verre et système de lamelles coulissantes en alu. Un puits de lumière offre une vue directe sur le dessous de la piscine-terrasse depuis le plafond du hall, tout en bas.  

Outre-Atlantique, en Idaho (N-O des USA), une pomme de terre géante et artificielle mêlant acier, plâtre et béton vient d’être transformée en gîte touristique. Auparavant, la structure de 6 tonnes était un outil de promotion au service de la tubercule, sillonnant les Etats Unis à l’arrière d’un semi-remorque. Entourée de terres agricoles sur 400 ha, ce gîte de 30 m2 sera mis en location sur la plate-forme Airbnb dès juin. Chauffé ou climatisé, Big Idaho Potato Hotel est équipé d’une chambre, d’une salle de bain, d’un bain tourbillon et d’un feu ouvert. Ni WIFI ni  télévision et addition salée: plus de 300 € la nuit, tout compris.

© Studio WFarran (Liban); Architrend Architecture/M.Moreno (Malte); D.R.

Par Philippe Golard

Focus-Archi-magazine-architecture-piscine-Liban.jpg
Focus-Archi-magazine-architecture-Gite-patate.jpg

 
insoliteMarieCh