Arlon va franchir un cap symbolique

 
Focus-Archi-magazine-archi-Schoppach--ARLON.jpg

30.000 habitants pour le chef-lieu luxembourgeois


Arlon enfle à vue d’œil, ville comme villages en lisière. Le chef-lieu luxembourgeois s’attaque à ses friches, dents creuses et terrains vierges pour accueillir ses nouvelles populations, en recourant notamment aux éco-quartiers. Celui de Schoppach dont le chantier vient de démarrer est signé par le bureau spécialisé Artau.  

Caressant une inclination pour l’architecture de contexte et d’éveil, Artau Architectures a été créé en 1984 par cinq jeunes architectes à Malmedy. Elle a bien grandi, triplant le nombre d’architectes dont le core business est constitué à 40 % par le secteur health care (hôpitaux et cliniques, MRPA-MRS) et 40 % par des ensembles groupés de logements à caractère durable. Tels les éco-quartiers de CoronMeuse, Ougrée, Heusy (Huy), MontLégia-Glain, Engis, Gesves, de l’ancienne sucrerie de Genappe.

Deux autres éco-quartiers sont prévus à Arlon, ceux de Waschbour en PPP (221 logements et une maison de quartier) à l’ouest et de Schoppach. A la lisière du centre d’Arlon, ce dernier vient d’être démarré, sur relief caractérisé. Sur les vestiges d’une ancienne carrière végétalisée et une prairie en partie haute à pente douce et régulière, il en va de près de 6 ha à doter d’un ensemble immobilier de Schoppach Invest initialement prévu pour 213 maisons, entre rue Halbardier et avenue du Bois d’Arlon. En définitive, 180 habitations (maisons, appartements) et 650 m2 de services et équipements y prendront place.

La ville enfle

Il en va de quelque 19.000 m² à construire. Potagers partagés, vergers, plaine de jeux, espaces verts privatifs et en copropriété complèteront l’épure. Ce projet à un peu plus de 21 millions € de Schoppach Invest a été cédé à Thomas & Piron qui s’en est fait l’une de ses spécialités (écho Po > Bouge). Les projets immobiliers actuels sur Arlon sont déjà très nombreux, dont quelques centaines d’appartements sur friches (sites Genin, Courthéoux, dépôt de sel), dents creuses (avenue de Longwy) ou terrains vierges (domaine de l’Aurore>Knäppchen/entrée d’Arlon).

La population du chef lieu luxembourgeois s’est accrue en effet de 11% lors de cette dernière décennie, au rythme d’1% chaque année. Arlon franchira vraisemblablement le seuil et cap symbolique des 30.000 habitants en 2019. Circulation et stationnement y sont de plus en plus problématiques, en ville mais aussi dans les villages comme Schoppach. En ville, digitalisation des services et anciens chancres (ancien arsenal pompier, ex-presses du quotidien L’Avenir, friches commerciales) constituent les priorités, à élaborer, rénover ou détruire. A Schoppach, l’éco-quartier d’Artau à toitures plates affichera des performances thermiques basses énergie. L’assemblage aura largement recours à l’utilisation optimisée d’éléments préfabriqués de grande dimension.

© Artau (Schoppach); weekenddesk.be (ph. prétexte)

Focus-Archi-magazine-archi Arlon.jpg