Asty Moulin, faubourg namurois

 
Focus-Archi-magazine-archi-asty-moulin-2.jpg

Piétonisation, comme à Bouge-Poteresse


Avec l’ex-site industriel d’Asty Moulin adossé aux carrières éponymes à St-Servais, l’une des plus grosses réhabilitations immobilières de l’histoire de la capitale wallonne est en marche. Quelque 36.000 m2 vont être érigés dans ce faubourg immédiat de la dalle ferroviaire namuroise à l’horizon 2023-25. Le permis unique vient d’être délivré mi-juin. L’Atelier de l’Arbre d’Or en est le concepteur.

Actuellement, entre anciennes carrières désormais zone Natura 2000 et dalle ferroviaire namuroise, en banlieue immédiate de la capitale wallonne, Saint-Servais dispose de l’ancien site industriel Asty-Moulin (fleuron économique du quartier dit de la «casserole» > produits émaillés/étamés), SAR pour partie encore en activité. Sa reconversion est désormais acquise puisqu’un permis unique vient d’être délivré mi-juin, visant à revitaliser le site de 2,28 ha et le transformer en nouveau pan de ville.

Les travaux préparatoires comportent notamment l’assainissement complet des bâtiments et du sous-sol, la déviation d’une partie du pertuis du Houyoux, cours d’eau souterrain, la sauvegarde des deux bâtiments caractéristiques du passé industriel de Saint-Servais (magasin CELMA, hall aux cinq pignons Entranam).  Là, dans ce faubourg autrefois ouvrier au voisinage des cités Floréal et Germinal, 70 millions € vont être investis pour bâtir 36.000 m2, essentiellement du logement neuf et des services, d’ici 2023-25.

Quartier piétonnier

Comme à Bouge-Poteresse (écho «urbanisations namuroises»>FA web), l’Atelier de l’Arbre d’Or est en le concepteur. Formant un triangle entre rues de l’Avenir, de l’Industrie et des Fours à chaux, le parcellaire atypique du quartier sera conservé sous forme d’un piétonnier pavé. La réalisation du quartier se fera en phases. A.A.O. espère connecter Asty Moulin au Ravel tout proche à mieux viabiliser (accès, éclairage, sécurisation, contrôle social, …), menant soit au centre-ville par la dalle ferroviaire, soit vers Eghezée et … Tirlemont.

Encore actives sur site, l’entreprise de travail adapté Entranam a déjà pris la direction du zoning de Noville-les-Bois ; d’autres iront à Suarlée. «Notre projet prévoit des mobilités douces, relève Bernard Voglet, l’un des partner d’A.A.O. Ainsi chaque cage d’escalier des communs disposera d’un port vélo (box), et d’un ou deux véhicules partagés pour faire office de deuxième voiture du couple. Nous nous attendons effectivement à une part d’acquéreurs ne disposant pas d’une voiture. La gare de Namur est à moins d’un km.» (Ph. G.)

 

© A.A.O. et D.R. (vue aérienne)

Par Philippe Golard

Focus-Archi-magazine-architecture-vue-aerienne-Asty-Moulin.jpg
Focus-Archi-magazine-architecture-AstyMoulin-AAO.jpg