Le Pays noir opte pour le vert

 
Focus-Archi-magazine-archi-RGPA-Charleroi-marina+tours.jpg

Charleroi, marina et résidentiel vert


Longtemps capitale du Pays noir, Charleroi a délaissé le charbon  pour un avenir plus riant et surtout très teinté de vert. Celui-ci passe notamment par une halte nautique-marina sur la Sambre en plein centre-ville et la multiplication du résidentiel partagé, en hauteur. Même les grandes chaînes se colorent comme Décathlon – le chantier vient de démarrer – aux futures toitures aménagées en terrains de sport ou de tests des disciplines.   

Les charbonnages ont fait la fortune de Charleroi l’industrielle. Longtemps, celle-ci s’est cherché un avenir après la fermeture des houillères. Avec son équipe Magnette II recomposée fortement colorée en vert depuis les élections d’octobre 2018, elle semble l’avoir en partie trouvé dans l’architecture verte. En avant-poste (lots 5-6) du futur Left Side Business Park (échos > FA web) tertiaire entre intra-ring et centre-ville, une marina et cinq tours viendront habiller ce bord de Sambre, sur un scénario à 49.000 m2 du bureau RGPA (GIEC Réservoir A + Goffart-Polomé Architectes).  

Comme l’illustre une récente vidéo YouTube (3’09’’) postée par Asymétrie-Eiffage, on y trouvera, majoritairement, logements évolutifs, apparts intergénérationnels et auberge des amis; commerces en rez; une tour tertiaire certifiée BREEAM; nombre d’équipements dont la fameuse halte nautique-marina conférant une vue exceptionnelle plein sud. Egalement au rayon vert, jardins partagés, agriculture urbaine, plaine de jeux, mobilités électriques en accès libre et connections au métro léger, eaux de pluie récupérées, e-conciergerie… Cette programmation sur 1,3 ha d’un projet en totalisant quasi 6 ha participe au renouvellement du centre-ville carolo durable et inclusive aux 40% renouvelés d’ici 2024.    

Du vert encore

Au nord-ouest, un chancre est actuellement en passe d’être rayé de la carte: l’ancien terrain industriel aux 20.000 m2 de la firme faillie Delbrassine (de génie civil), coqueluche des urbex et d’une faune plus interlope. Le deuxième plus grand magasin de l’enseigne sportive française Décathlon en Europe y prendra bientôt ses quartiers. Le chantier vient de démarrer fin janvier, non loin du temple DDS+ de Rive gauche. Ces enseignes sont généralement ancrées en péri-urbanité. Ici, le pari tenu a été inversé, au plus proche du centre-ville. Les 6.000 m2 dédiés aux mondes des sports s’enrichiront de terrains de sport et zones de test en toitures (foot, skate park, street basket).

Enfin, dans l’Est carolo à Farciennes (Grand Charleroi), un éco-quartier de logements neufs moyens aux technologies vertes matures verra le jour en centre-ville après 2020, au cœur d’une commune où 40% de la population affiche moins de 30 ans. Jusqu’ici, 30% du parc immobilier y était consacré à du  logement public. Avec le logement au rang de ses absolues priorités, l’exécutif wallon vient d’allouer une subvention d’un peu plus d’un demi-million €, pour acquérir plusieurs parcelles nécessaires à ce futur pan de ville. Entre Grand’ Place et Sambre, il comprendra de 120 à 150 unités pour quelque 20 millions €. Farciennes a lancé une procédure de marché conjoint pour désigner la maîtrise d’œuvre.

©  Bureau RGPA

Par Philippe Golard

Focus-Archi-magazine-archi-RGPA-Charleroi-vue-aerienne.jpg
Focus-Archi-magazine-archi-RGPA-marina.jpg

 
UrbanismeMarieChactu, city, projet