Liège revoit sa tour historique

 
Focus-Archi-magazine-architecture-Cite-adm-Liege-1.jpg

Nouvelle cité administrative «nearly 0 energy»


Après le Paradis tertiaire SPF Finances face aux Guillemins, «nouveau gratte-ciel» en vue dans le paysage liégeois? Pas vraiment, la tour-cité administrative de la cuvette ardente existait déjà du haut de ses 18 étages habillant le paysage entre Meuse, la Citadelle, son pôle hospitalier et ses coteaux. Mais la future cité sera surtout étendue avec un nouveau socle et quasi totalement décarbonnée. Sa nouvelle physionomie est signée Baumans Deffet + Canevas Architecture &Ingénierie .

Bâtiment emblématique de l’architecture moderniste et du béton architectonique, la vénérable cité administrative liégeoise trône dans la cuvette ardente, entre Meuse, citadelle, pôle hospitalier et coteaux depuis la mi-décennie soixante. De 18 étages, cette tour va être reconfigurée (extension, décarbonation), une spectaculaire mue à près de… 27,5 millions €! Ce chantier d’ampleur débuterait au mieux à l’aube de 2020.

 

La demande de permis vient en effet d’être déposée à la Région wallonne. Liège l’espère pour décembre. Les Liégeois comme leurs visiteurs devraient en voir l’aboutissement dès 2024. La néo-tour proposera une addition verticale de plateaux aménagés selon le principe du new ways of working, à l’instar de la future cité provinciale de Salzinnes-Namur, MAP signée Samyn & Partners.

Nouvelle dalle-socle

Inauguré fin octobre 1967 et conçu par les architectes Jean Poskin et Henri Bonhomme, le site centralisait les services de la Ville dans ce qui constituait, à l’époque, un modèle de l’architecture moderniste. Après un demi-siècle, les lieux ont mal vieilli et ne correspondent plus aux normes, tant et si bien que la cité a été vidée de son demi-millier d’agents transférés côté Guillemins, de 2014 à 2016. Désamiantage et travaux préparatoires s’ensuivirent. Le programme d’aides européennes FEDER 2014-2020 alloue 21,6 millions € pour cette future cité signée Baumans Deffet+Canevas Architecture & Ingénierie.

Le caractère longiligne et systématique de ce repère visuel sera toutefois maintenu dans la nouvelle épure, mais doté notamment d’une nouvelle dalle-socle de quatre niveaux côté sud (extension) et d’une généreuse esplanade côté nord. L’enveloppe extérieure de cette tour de 18 étages quasi zéro carbone (nearly zero energy) sera également complètement renouvelée. Les deux façades aveugles accueilleront divers ensembles de panneaux photovoltaïques. Côté production chaud-froid, un système de pompes à chaleur sera connecté à la Meuse, à la demande. Accessible du public, le R+18 offrira une terrasse panoramique sur la ville.

© Baumans Deffet+Canevas Archi&Ingénierie

Par Philippe Golard

Focus-Archi-magazine-architecture-Cite-adm-Liege-2.jpg