Nouvelle skyline bruxelloise

 
Focus-Archi-magazine-architecture-Loi-130c.jpg

Quelque 440.000 m2 nouvellement autorisés


Gérant l’Union au quotidien depuis la capitale de l’Europe, la Commission européenne va ré-agencer son principal site tertiaire, en contrebas des Berlaymont, Juste Lipse et Europa. Erigé en diverses phases, le futur complexe de gratte-ciel sera signé par Rafael de La-Hoz et Perkins& Will, bouleversant le ciel bruxellois.  

Voici une décennie, un projet urbain Loi (PUL) a été lancé sous forme d’un concours d’urbanisme par le gouvernement bruxellois. Il s’agissait d’anticiper la future zone européenne jusqu’ici très largement monofonctionnelle autour de gare et quartiers Léopold-Schuman regroupant les principales  institutions: Commission européenne, Conseil de l’Europe, Parlement 3 semaines sur 4 (sessions plénières additionnelles, …), Comité des Régions, CES, agences communautaires. Et la calquer sur les besoins nouveaux d’une Union bientôt à 27, lorsque la question du «Brexit» (sortie de la Grande-Bretagne) sera résolue.

Ce PUL constitue l’un des 12 programmes urbanistiques et architecturaux proposés dans un schéma directeur encadrant l’urbanisation à venir du périmètre comptant déjà 440.000 m2 dévolus à l’Union européenne, sur les 4 millions m2 qu’elle occupe au total en Région bruxelloise. Ce programme doublera à terme, pour atteindre 880.000 m², doté d’un réseau parmi les mieux desservis en transports en commun. Mais ce pôle d’emplois internationaux et européens doit désormais être davantage diversifié avec du résidentiel (110.000 m²), quelque 60.000 m² d’équipements collectifs (parcs, lieux culturels, pôles loisirs accessibles à tous) et commerces tout en rencontrant les exigences du développement durable, dans une petite métropole compacte et dense.

Mixte, toujours plus

Organe exécutif et gérant l’Union européenne au quotidien, la Commission est l’un des acteurs majeurs du quartier européen. La part la plus importante de son tertiaire y est en effet située. Le studio d’architecture madrilène Rafael de La-Hoz et ses confrères anglo-saxons Perkins & Will viennent de remporter le concours d’architecture international pour la conception du Loi130 à venir. Ils seront concentrés sur le site vieillissant et dépassé des bureaux actuels (Loi 130), en contrebas des Berlaymont, Juste Lipse et Europa, Q.-G. à lanterne récent du Conseil de l’Europe signé Samyn & Partners+studio Valle Progettazioni.

L’association momentanée lauréate comprend également les paysagistes allemands Latz+Partner et les ingénieurs-conseils espagnols TYPSA+MC2. La conception de ce consortium a supplanté celles de 9 autres équipes internationales dans un concours à l’aveugle. A construire en phases d’ici fin 2035, le futur complexe combinera espaces de travail pour 5.250 personnes, jardins publics, crèches, centre visiteurs, commerces et galerie d’art. Comparé à l’existant, il produira 50 % moins de dioxyde de carbone et sera 70 % moins énergivore.

© Rafael de La-Hoz+Perkins&Will

Par Philippe Golard

Focus-Archi-magazine-architecture-Loi130-RdelaHoz+P&W.jpg
Focus-Archi-magazine-architecture-Loi-130d.jpg