Rivales sans complexes

 
Focus-Archi-magazine-architecture-Loi-130-nv-QG.jpg

Perkins-Will+Rafael de la Hoz versus Perrault


Une équipe internationale d’architectes dotera bientôt la capitale de l’Europe d’un nouveau complexe de tours, transformant totalement la skyline bruxelloise. Ces m2 iront aux quelque 5.200 fonctionnaires européens à caser dans des installations dignes du XXIe siècle. Entre-temps, la rivale luxembourgeoise accueillant la justice européenne a fait appel à Dominique Perrault Architecture pour boucler les extensions du CJUE.

Dans la très longue guerre des sièges symbolisant le cœur des institutions européennes, synonyme d’une rente de situation dépassant les 120 milliards € annuels, Bruxelles a finalement tiré en partie son épingle du jeu. En partie seulement, car en face, elle avait de rudes adversaires, ne voulant céder aucune part du plantureux gâteau: Strasbourg, siège principal du parlement européen (sessions ordinaires), et Luxembourg (GDL), Q-G de la justice à 28 étoiles. Les quartiers bruxellois Léopold et Schuman concentrent en effet les principaux rouages de l’Union bientôt réduite à 27. Une bonne vingtaine d’institutions y est domiciliée dont les principales moteurs décisionnels européens 

On veut parler des Commission (Berlaymont+130Loi); Conseil UE (Juste Lipse) signé CDG+Czyz, de Laveleye & Grochowski et une vingtaine de bureaux d’architectes; Conseil des Ministres européens bientôt présidé par le Belge Charles Michel dans un Europa conçu par Samyn & partners+studio Valle Progettazioni. Il faut y ajouter quantité d’agences, d’organisations intergouvernementales satellites, nombre de représentations diplomatiques ou régionales auxquelles s’ajoutent les bureaux de lobbyistes, innombrables, tous attirés par la lumière du premier moteur économique mondial entre 2005 et 2014. Aujourd’hui, l’UE est derrière les USA, avec 22 du P.I.B.  planétaire. Le périmètre européen affiche 4 millions m2 déjà occupés dans toute la Région bruxelloise. L’Union européenne d’après Brexit entend doubler les 440.000 m2 du quartier européen bruxellois stricto sensu.

Entre-temps, à Kirchberg

Outre-Arlon, au Grand-duché de Luxembourg, le pôle Justice de l’Union européenne créé en 1952 étrenne une Cour (CJUE) enfin bouclée, dû à Dominique Perrault Architecture. Elle est désormais dotée de trois fines tours dont la nouvelle du fond, binôme noir et doré, fausse copie des précédentes, vient d’être inaugurée mi-septembre, au cœur du quartier de l’Europe sis sur le plateau du Kirchberg faisant face à la vieille ville de Luxembourg. Contrastant en reflets mordorés le sombre palais parallélépipédique initial à leurs pieds, les diverses lames forment un trio désormais inséparable. Désaxée des aînées, la plus récente est aussi plus épaisse et haute, divisée en blocs siamois à hauteurs et couleurs différentes.

En 1973, le tout premier bâtiment en acier corten fut signé par des architectes belges -  François Jamagne et Michel Van der Elst – aidés du Luxembourgeois Jean-Paul Conzemius. Le palais fut ensuite enveloppé d’un anneau ‘rectangulaire’ en verre lors de la 4e extension. Conçues par Paul Fritsch et Bohdan Paczowski, trois annexes en granit rose y furent rattachées par une galerie-verrière souterraine. Avec les élargissements successifs de l’UE, Dominique Perrault fut chargé des dernières extensions tout en rendant cohérents ces éléments épars.

La partie basse héberge désormais salles d’audience, pas perdus, délibérés et cabinets juges et parquet. Alliant rigueur géométrique et accents baroques à l’intérieur, les tours accueillent elles administration et services traduction. SRA+Jean Petit Architectes ont assuré l’exécution de la 3e tour, sous direction artistique de Perrault. L’architecte français a également reçu une mission d’urbanisme remodelant géographie et topographie du site, pour répondre aux législations antiterroristes. En bémol, libéré par la démolition du bâtiment Monnet (ancien QG des services Commission), un nouvel espace public devrait en border l’extérieur, futur jardin du multilinguisme, d’ici 2020.

© D.Perrault Architecture (kirchberg); A.M. Perkins-Will+RafaeldelaHoz

Par Philippe Golard

Focus-Archi-magazine-architecture-CJUE-GDL.jpg