Roi Baudouin maintenu, mais Neo?

 
Focus-Archi-magazine-architecture-cconventions-AJN.jpg

Enveloppant (Heysel)-enveloppé (stade), quels avenirs?  


Le sort du stade roi Baudouin, domicile des Diables rouges, est scellé,… une nouvelle fois. Il ne sera ni rasé ni démoli ni réaménagé à grands frais. Pour le moment. Le sort, plus vaste,  du projet de réaménagement en phases du plateau du Heysel lui est toujours aussi incertain. Les nouvelles majorités en place semblent pourtant rebattre les cartes.

Le stade roi Baudouin, sous perfusion depuis des lunes, vit toujours. Après la pantalonnade d’un  stade national Eurostadium qui ne verra jamais le jour au parking C Heysel pour l’Euro 2020 (écho ‘Bruxelles recalé’>FA web), il avait été décidé, en définitive, de le rénover une nouvelle fois à grands frais, après la précédente campagne menée pour l’Euro2000. Depuis les élections d’octobre 2018, la donne a changé. La nouvelle équipe en place à Bruxelles-ville, le trio PS-Ecolo-DéFI, rebat les cartes, encore. Dans le cadre du projet phasé Neo, le stade ne sera pas détruit. Installations et activités, y compris Mémorial Van Damme et concerts, y seront maintenues.

A cet égard, la convention liant ville et Union Belge de football (U.R.B.S.F.A.) – locataire du stade pour les rencontres Diables Rouges – a été prolongée d’un an, jusqu’en juin 2020, aux mêmes conditions qu’auparavant. Seuls, emplacements de secours, hub «Media et TV», parkings ‘personnel’ et VIP, logistique, organisateurs events vont être déplacés à la place du complexe Kinepolis (cinémas) qui va être rasé. Bruxelles-Ville entend injecter quelque 1,5 million € pour de petits travaux d’entretien.

A qui le tour? 

Entre-temps, le projet du réaménagement complet du plateau du Heysel (Neo I, II, III) revient lui aussi au devant de la scène. Outil d’aménagement régional en vogue, un plan d’aménagement directeur (PAD) pour ce quartier devrait être prochainement déposé sur la table. Neo c’est un marché public de 3 lots, comme défini dès 2010:

  • Neo I > centre commercial 70.000 m², complexe 750 logements, surfaces administratives, zone récréative (espace indoor loisirs, horeca, réimplantations Mini-Europe et Kinepolis). Neo 1 est sous l’empire de l’architecte-urbaniste français Jean-Paul Viguier

  • Neo II > centre de conventions+hôtel luxe 250 chambres signés Jean Nouvel

  • Neo III> stade roi Baudouin

A élaborer par perspective.brussels, ce PAD à soumettre à l’enquête publique et aux aspects stratégiques et réglementaires urbains déterminant affectations, superficies et trame générale des espaces publics va-t-il lui aussi rebattre les cartes, alors qu’une décennie s’est déjà écoulée? De premiers signes apparaissent en ce sens. Côté ville notamment, tandis que le nouvel exécutif régional Vervoort III devra lui aussi statuer sur l’avenir de Neo, projet très controversé. Une étude de plus, réalisée par un consultant allemand, vient d’être rendue publique préférant une rénovation en profondeur du complexe des palais du parc des Expositions à la construction des Centre+hôtel Nouvel (Neo II).

A cet égard, le contrat qui devait être signé en avril dernier a été postposé. Avec les nouvelles majorités en place, le projet à phases va-t-il être revu, sans tabou? En tout cas, Neo 1 a pris du retard. Les permis d’urbanisme à introduire cette année ne l’ont toujours pas été et le plan régional d’affectation du sol (PRAS) fait lui l’objet d’un recours au Conseil d’Etat, la plus haute juridiction administrative du pays, dont la décision se fait attendre.

© AJN (centre conventions); JPViguier & associés (projet Neo)

Par Philippe Golard

Focus-Archi-magazine-architecture-Neo-JPViguier.jpg