Des bardages étonnants !

 
FA_zinc-perfore.jpg

Nul ne sait quels matériaux seront inventés demain, mais quelles que soient les époques, nous avons toujours chéri certains classiques. Le zinc est l’un de ces matériaux, utilisé en ornement depuis le 18e siècle, puis en couverture, dans le Paris Haussmannien.


Depuis peu, il refait surface dans les unes des magazines et revues spécialisées d’architecture. Peut-être parce qu’il est un matériau vivant, durable, fiable. Mais plus certainement parce que les dernières technologies lui ont donné une nouvelle jeunesse. L’entreprise belge VMZINC, se distingue dans tous les pays du monde pour ses nouvelles approches esthétiques.

La Ville de Paris a choisi un parement de zinc perforé pour garnir l’accueil de la tour Eiffel. Les perforations s’agrandissent avec la hauteur, apportent de la lumière, tout en dissimulant ce qui se cache derrière.

Dissimuler, protéger ou décorer

De l’opacité à la transparence, le zinc perforé ouvre une toute nouvelle palette d’effets. Dégradés progressifs, pour masquer sans cacher, renforcements ou allégements de la matière selon les zones, utilisation de motifs uniques ou répétés, etc.

Un choix réfléchi parmi ces effets permet d’habiller une toute nouvelle construction dans un esprit contemporain ou de donner une nouvelle peau à un ancien édifice sans le dénaturer.