Architectures hospitalières

 
Chirec-Delta.jpg

Des mastodontes hospitaliers sortent de terre en Région bruxelloise et à Charleroi. Ailleurs aussi, mais en version plus modeste comme à Marche-en- Famenne… Les Marchois d’AW Architectes sont à la manœuvre.

Cliniques St-Luc à Woluwe-St-Lambert, New Erasme (A.M. Assar, MA2, VK group) à Anderlecht-Pede, Chirec Delta quasi à 100% opérationnel au SO à Auderghem, regroupant feu Uccle-Cavell et Parc Léopold (écho du 12/12/2017 > FA web) sur une conception signée par Assar Architects. En ce début de XXIe siècle, la Région bruxelloise redessine complètement sa carte hospitalière. Charleroi également avec son futur GHdC à construire d’ici 2022 sur 17 ha du terril arasé des Viviers à Gilly. Ce dernier regroupera cinq des six hôpitaux actuellement dispersés (échos des 9/3/2016 et 22/2/2017> FA web) sur le grand Charleroi.

L’association momentanée VK Architects & Engineers et Réservoir A s’occupera du dur, à prédominance blanche sur socle noir. Mais ce ne sont pas les seuls concernés, car en rase campagne aussi, il s’agit de restructurer l’offre hospitalière. Ainsi Princesse Paola à Marche-en-Famenne (groupe Vivalia, le plus gros employeur de la province à l’ardeur d’avance), sur un projet signé par AW Architectes. Son futur étendu prend place au sein du projet Vivalia 2025 : nouveau quartier opératoire, bâtiment B6, salle de réveil, offre soins ambulatoires augmentée, crèche 18 places (octobre 2018), ….

Gros milliard à dispo

A 5.000 m2 sur 5 niveaux, la nouvelle aile B6 marchoise regroupera en un seul endroit toutes les consultations, hôpital de jour gériatrique (24 lits), nouvelle maternité, économat, morgue, buanderie. Quelque 900 jours calendrier seront nécessaires pour mener ce chantier à bien, à l’enveloppe fixée à 9 millions € (90% > investissements hospitaliers prioritaires). En une décennie, le nombre de cas traités y a augmenté de 47% représentant 800 sorties SMUR et 50.000 consultations annuelles.

Derrière le B6, un Plan directeur Vivalia 2025 inscrit un partenariat avec le Centre hospitalier régional Centre-Sud. Objectif ? Un bi-site généraliste – pôle Nord + SE namurois ; pôle Centre-Sud (Arlon + Libramont > 600 lits Houdemont-Habay, bordant la E411 ; bureau d’architecture A.3) – à organisation médicale unique. A l’avenir, la Région wallonne entend en effet fonctionner avec des pôles d’excellence médicaux dont les moyens seront adéquatement répartis sur tout son territoire. Une enveloppe d’1,2 milliard € est en principe prévue à cet effet. © AW Architects ; groupe Chirec © Ph. G.

Par Philippe Golard


 
ProjetMarieCh