De la couleur parmi les terrils

 
FA_Cite-Centenaire1.jpg

Parmi les nombreuses cités-jardins de l’Est carolo, la Cité du Centenaire s’est muée en spectaculaire éco-quartier à Montignies-sur-Sambre. Aux manettes, des architectes axés ‘durable’.

Dans les pas de Victor Bourgeois

A l’est de Charleroi, parmi la douzaine recensée par les Archives de l’architecture CFWB, la Cité du Centenaire Sise au cœur d’une zone urbaine très dense comprend 7 immeubles identiques de l’architecte Albert Guyaux. Comme les 120 appartements voisins de sa jumelle Sélestat dessinée en 1957 par Victor Bourgeois, la ‘Centenaire’ s’inspire des cités-jardins. Ses gestionnaires font parer toutes ses façades de plaques… d’amiante pour contrer le choc pétrolier du début des années 70, aux dimanches sans voitures faisant date. La défigurant ainsi durablement.

Aujourd’hui, les lieux ont mué et retrouvé leurs ors : entre terrils et hôpitaux (reine Fabiola et Ste-Thérèse) bientôt condamnés (écho du 22/2 > FA web), La Sambrienne/Versant Est y dispose désormais d’un éco-quartier de logements publics nouvelle génération, dont une partie au standard passif. Pour ce faire, la SCRL a lancé un concours sur base d’un marché public européen en 2012. Conglomérat de bureaux d’architectes et d’études unissant forces et compétences, les St-Symphoriens/Montois et Carolos de St.Ar.Tech Management group ont raflé la mise, emmenés par Marcel Barattucci (sprl éponyme) et Nathalie Abrassart (Architecture et Création).

Plébiscite populaire

Aujourd’hui, à Montignies-sur-Sambre, les deux tiers des diverses phases de travaux sont spectaculairement bouclés, après notamment recours massif à de la déconstruction sélective, réutilisant 1 des 20 tonnes démontées et en recyclant… 17 autres sur base d’un inventaire directeur des matériaux dressé par St.Ar.Tech. Nominé pour la 3e édition du Prix Hainaut Horizon 2015, sa réalisation de Montignies-sur-Sambre tout en couleurs a remporté à la fois le prix du Développement durable de la province du Hainaut associée à la Fondation pour les générations futures, et le prix du public. Elle vient fièrement d’être présentée par la Wallonie à la Coop 22 à Marrakech (successeur de Coop 21/Paris) fin 2016.

Sur deux immeubles collectifs, les plaques amiantées ont été remplacées par du bardage à l’isolation plus performante. A leurs côtés, orienté plein sud, un immeuble neuf construit sur pilotis est sorti de terre, au voisinage immédiat d’un prédécesseur et de garages démolis (séquence Télésambre : cliquez ici). En cours d’attribution, ses 12 logements modulables (PMR), chacun à triple vitrage, sont desservis par une boucle unique combinant chauffage/eau sanitaire au départ d’une seule chaudière de… 60 kW. Une phase suivante prévoit la rénovation de deux autres blocs et la construction d’un building supplémentaire également à future certification passive.

Survolez l’intégralité du projet > capsule YouTube (7’58’’) éditée par Hainaut Horizons

© St.Ar.Tech Management Group