Du Jean Nouvel au Heysel

 
FOCUS-Centre-congres-Neo.jpg

Le deuxième volet du vaste projet Neo/Europea redessinant le plateau bruxellois du Heysel comprend un centre de congrès international et un hôtel. Le projet de Jean Nouvel les couplant dans un paysage vertical inspiré de la serre vient de remporter les suffrages.  

Fin mars dernier, l’ambitieux projet Neo I/Europea d’un demi-million de m2 neufs redessinant une bonne partie des 67 ha du plateau bruxellois du Heysel (écho du 4/4/2018 > FA web) bénéficiait d’un certificat d’urbanisme, sorte de pré-permis conditionné. De la sorte, l’immense centre commercial est inexorablement dans les starting-blocks. Adoubé par la Commission de concertation de Bruxelles-Ville, cette sorte de «pré-permis» garantit la faisabilité du projet et définit les affectations possibles. Conçue par l’architecte français Jean-Paul Viguier et Unibail-Rodamco, La première phase d’aménagements prévoit notamment (écho du 23/1/2016 > FA web):

  • mall retail à 260 enseignes

  • logements

  • pôle loisirs

  • cité enfantine des sciences

  • horeca

Il existe une deuxième phase de développement, baptisée Néo II, qui culminerait en 2023. A l’arrière du stade roi Baudouin à rénover (écho du 6/7 > FA web), elle prévoit notamment la construction d’un centre de congrès de 3.500 à 5.000 places (niveau 1) au salles flexibles. Au voisinage des palais Heysel, cet outil totalisant 64.000 m2 est destiné à accueillir des manifestations internationales – Bruxelles est la 2e ville de congrès au monde – à l’aide d’hémicycles, de salles à capacités diverses, atrium-orangerie, zones catering et expos, d’espaces rencontres informelles et négociations. Une passerelle le reliera directement au Palais 2 de Brussels Expo. Le programme est complété d’un hôtel de 250 chambres et d’un sky-bar, essentiellement érigés côté sud-est, face à l’Atomium et les parcs royaux.

Vue sur l’Atomium
Ce projet a fait l’objet d’un appel d’offres international sous forme d’un dialogue compétitif à plusieurs phases. Des candidats encore en lice, on attendait un geste architectural fort marquant le nouveau quartier du Heysel, en cohérence avec le plan directeur du quartier. Il proviendra en définitive des AJN + MDW-architecture. Leurs épures épousent au mieux les 57 critères fixes et exigences minimales organisés autour des concepts suivants: intégration urbanistique et qualité architecturale, attractivité et fonctionnalités, qualité environnementale et développement durable, conditions financières, modalités d’exécutions.

Déjà auteur de l’hôtel de police-tour carolo et de l’extension de Charleroi-Danses également avec MDW-architecture, Jean Nouvel signera en effet le nouveau centre de convention bruxellois, pour 150 millions €. Centre de congrès et hôtel y feront partie du même «paysage vertical» inspiré de la serre avec un «jeu de vitrages clairs/texturés/lenticulaires/opaques», inséré à l’intersection de ce plateau métropolitain largement fédéré par du végétal.

© Ateliers Jean Nouve

Par Philippe Golard

FOCUS-Centre-Congres-AJN.jpg
FOCUS-Centre-congres-Neo-II.jpg

 
projetsLionel Lhoir