Etterbeek, nouveau Q.-G.

 
Etterbeek-BXL-City-Hall2.jpg

Déjà domicile du quartier européen historique, la commune bruxelloise se dote d’un complexe administratif tout neuf, flanqué d’un quartier résidentiel. L’ancien sera rasé et loti. BAEB et Jaspers-Eyers sont à la manœuvre.

Auréolé de quatre nominations Mipim Awards 2017, le bureau belge Jaspers-Eyers & Partners ne se repose pas sur ses lauriers. On retrouve en effet ses architectes sur bien des fronts, certains controversés comme l’Eurostadium dont on se demande s’il verra le jour. Mais aussi d’autres, emblématiques, comme le futur siège de BNP Paribas (avec BE Baumschlager Eberle Architekten), entre parc Royal et gare Centrale de Horta, ou la base logistique européenne ‘chaussures’ de l’équipementier Nike. Et, permis d’urbanisme en poche, le spectaculaire et très prochain désossage du Manhattan Center (derrière le Sheraton, place Rogier), en lisière du Pentagone bruxellois.

Complexe total

En association avec le bureau d’architectes Emmanuel Bouffioux (BAEB), il y a aussi le futur City Hall d’Etterbeek, la nouvelle maison communale de l’entité bruxelloise logeant le quartier européen historique. Le programme est volumineux : d’un côté, centre administratif iconique à façade rideau et en béton architectonique de teinte clair. Sous le même toit, il rassemblera maison communale, CPAS, funérarium multiconfessionnel en premier sous-sol et police sur 14.500 m2. De l’autre côté, des acteurs de la promotion privée réaliseront un quartier résidentiel (« La Pointe ») : 250 logements, 279 places de parkings en sous-sols et des équipements collectifs (crèche, parc, …).

Propriétaire du foncier, Etterbeek va réaliser ce projet à 35 millions € sans aucun partenariat privé-public. Bordant le quartier de la Gendarmerie (ex-casernes d’artillerie), le site choisi est l’ancien hôpital pavillonnaire de l’ex-institut médico-chirurgical d’Etterbeek. Ses nouveaux bloc op’ + réanimation et accueil d’urgence ne connaîtront que trois fugaces années d’existence (> séquence archives Rtbf). Avec moins de 150 lits, le plan fédéral Dehaene a fusionné l’IMC avec l’hôpital d’Ixelles voisin. Hormis la chapelle, tous les pavillons et le bâtiment CPAS ont été rasés en 2013. Le chantier du futur centre administratif vient d’être lancé, ainsi que la construction d’un immeuble de 37 logements. Le complexe devrait être livré mi-2019.

© Jaspers-Eyers & Partners + BAEB


 
ProjetMarieChActu, city