Genève a sa prison du XXIe siècle

 
FA_Prison-Dardelles-Geneve1.jpg

Une équipe helvético-luxembourgeoise se partagera la conception du nouvel établissement carcéral des Dardelles. Compacité et solutions plutôt novatrices…

Prison avec antécédents

Que le secteur pénitentiaire soit contraignant à tous égards, personne n’en doutera. La Suisse n’y déroge pas. L’association Atelier d’architecture 3BM3 (déjà auteur d’un 4e prix d’un concours visant l’agrandissement d’un établissement fermé à… Genève en 2012), et Architecture + aménagement a travaillé surtout la compacité pour doter Genève d’une prison supplémentaire. La construction hors canton s’avérait impossible.

Récemment, en cheville avec Groupement Steiner AG (Zurich), le duo a en effet été désigné lauréat de la procédure d'attribution de marché pour les planification-réalisation du nouveau complexe pénitentiaire Les Dardelles d’ici 2021. Avec 450 places pour accueillir des détenus en exécution de peine, il prolongera Champ-Dollon (1977), Curabilis (prison de soins) et La Brenaz I/II totalisant déjà 650 places. Une prison du XXIe siècle : les normes fédérales d’un détenu pour une cellule avec une place de travail en atelier y seront respectées.

Vue sur vignes

En épargnant 32 % de surface au sol (terres agricoles), « notre proposition permet d'économiser l'emprise et l'étalement du projet et de préserver des espaces verts, tout en organisant les circulations intérieures et extérieures de manière très efficace», se réjouissent les Luxembourgeois d’A + A sur leur site web. A +A peut déjà se targuer de deux réalisations dans ce secteur très particulier : une section fermée pour jeunes délinquants et des ateliers à CSEED-Dreiborn (GDL), la première au milieu des… vignes, en continuité d’anciennes bâtisses administratives et d’hébergement.

Le même bureau a aussi imaginé 13.500 m2supplémentaires à La Brenaz évoquée ci-dessus, y ajoutant 100 cellules en 2015. Là, cette fois avec le bureau Frei-Stefani (CH), les façades ont été parachevées d’un bardage vertical en verre profilé blanc combiné à une isolation thermique translucide. Cette combinaison permet de laisser passer la lumière à l’intérieur sans permettre de vue directe. Mieux : des études thermodynamiques poussées assurent protections acoustique et solaire dans chaque cellule, mais aussi ventilation et lumière naturelle. Au mieux décatis, la plupart des lieux d’incarcération belges en rougiraient d’aise…

© A.M. Architectes 3BM3/A+A