Hotte de saint Nicolas pour Néo I?

 
FA_actu_Projet-NEO-1-et-2-Bruxelles.jpg

Après l’ouverture de Docks Bruxsel au pont Van Praet, la concrétisation du grand projet commercial Néo se précise. Sa première phase est à l’enquête publique jusqu’à ce vendredi. A terme, on parle de près d’un demi-million de m2 à aménager…

A l’horizon 2021, Europea-Néo I va investir une partie des 67 ha du plateau du Heysel, un quartier construit historiquement de façon anarchique. Là, l’architecte français Jean-Paul Viguier, ses associés et le n°2 de l’immo-retail mondial Unibail-Rodamco (71 centres commerciaux) ont imaginé un premier projet mixte totalisant 112.000 m2. Contre le vieux stade roi Baudouin (à raser?), Mall of Europe à 81.000 m2 concentrera 230 enseignes, de l’horeca (9.000 m2) mais aussi un pôle loisirs avec Kinepolis (cinémas), Spirouland et une cité des enfants axée sciences.

Géantissime

Aux bases jetées par les urbanistes de KCAP, cette première phase du projet de « dimension nationale » comprendra également 590 logements, des bureaux, équipements collectifs (crèches, MRPA-MRS,…) et espaces verts. Elle est actuellement à l’enquête publique pour déboucher sur la délivrance des permis d’urbanisme et d’environnement. Riverains et associations ont jusqu’à ce vendredi 25 novembre pour s’informer et faire valoir, le cas échéant, leurs remarques. La réunion de commission de concertation est fixée à la St-Nicolas, le 6 décembre prochain.

Selon l’agence Belga, le premier certificat d’urbanisme vise à couvrir l’aménagement des abords du Heysel, le tracé des voiries, la rénovation des espaces publics, l’abattage d’un petit millier d’arbres. « La Région tente d’opérer une modification du PRAS (Plan régional d’Affectation du Sol), sans laquelle le projet Néo est impossible car le Heysel est en zone d’équipements et d’espaces verts », relève l’ARAU (Atelier de Recherche et d’Action Urbaines), opposant de la première heure au projet et à son gigantisme. Techniquement, la Commission régionale de développement a déjà rendu un avis très critique sur cette modification voici quelques années. En cours d'élaboration, son nouvel avis susciterait « des discussions très conflictuelles. »

Tabula rasa

Concurrent de Docks Bruxsel et d’Uplace, ce projet Néo de Bruxelles-Ville consiste à faire quasi table rase du passé et de tout ce que le plateau comporte en équipements sportifs et collectifs. Avec des déménagements à tiroir. Mais aussi des disparitions pures et simples: stade national > parking C (lire nos échos sur FA web du 1/4 et du 1/6), Mini-Europe, Océade, installations sportives diverses, ….

En phase 2, ce projet - qualifié de « projet de bétonneurs » par de mauvaises langues - visera notamment la construction d’un centre international de congrès et des possibilités hôtelières. Au total, Néo I et II devraient avoisiner les 435.000 m2 et engloutir quelque… 800 millions €. En lice pour le centre de congrès, trois pointures jouent au coude à coude: Ateliers Jean Nouvel (AJN), Rem Koolhaas (OMA) et Henning Larsen Architects.

© Jean-Paul Viguier & associés