La bibliothèque de Papa a vécu…

 
FA_LILLIAD-1.jpg

De Chili et Chine au Luxembourg ou l’Allemagne, le bureau stuttgarto-munichois Auer Weber imagine des bâtiments « modulables à la vie qui les habite ». Dernier exemple en date, la nouvelle bibliothèque universitaire plantée au milieu de Lille I, tout juste livrée fin 2016. Bien plus qu’un temple du livre académique …

Mises en jambes

En quelque sorte, le bureau Auer Weber s’est fait une spécialité des interventions et restructurations sur campus, écoles et lycées. C’est vrai en Chine comme sur le vieux Continent. Ainsi en témoignent nombre de réalisations entre 2000 et aujourd’hui : ville-campus des arts plastiques de Luxun-Dalian (Chine), centre sportif universitaire à Belair (Luxembourg), pôle universitaire des Quais à Lyon (France) ou, par exemple, espace polyvalent de l’Ecole militaire de Dresde.

Ou encore la biblio universitaire de Magdebourg suivant le principe « d’un ruban de béton que l'on plierait », créant un continuum dans l’espace. Mais outre-Quiévrain, à Villeneuve d’Ascq (banlieue lilloise), le campus de Lille I vient d’hériter davantage qu’une bibliothèque repensée et agrandie par le bureau allemand aux 80 distinctions, installé sur deux sites (Stuttgart et Munich) et qui travaille souvent en France. Pour la circonstance, l’agence d’architecture teutonne s’est associée à l’ex-atelier Olivier Parent devenu MorphoZ 2.0 (Valenciennes). Il en va en réalité d’un véritable Learning Center à l’anglo-saxonne agrégeant une multitude d’espaces rencontrant les missions de l’université moderne : études – enseignements – recherches – diffusions des savoirs.

Bibio « augmentée »

Baptisée Lilliad, sous rotonde et ses claustras peintes en blanc enrichie d’un bâtiment-vague ondulante en béton et aux plateaux paysagers totalisant 12.600 m2, cette biblio du futur (dossier de presse ici) regroupe à la fois 13 km de linéaires et 100.000 ouvrages, salle de lecture avec wi-fi et… cafétéria, centre de congrès, deux amphis, salle pour expériences pédagogiques et… 50 salles de travail toutes hyper-connectées et modulables. Aux 2.000 prises où se raccorder, le nouveau Learning Center Innovation de Lille I aura coûté 30 millions €.

Au beau milieu du campus sis au sud-est de Lille, face au stade Mauroy - l’une des dix enceintes de l’Euro 2016 -, plus de 3.000 étudiants et chercheurs trouvent quotidiennement le chemin des 3 étages aux mobiliers et déco épurés. L’ensemble est relié au bâtiment existant (1965 ; architecte Noël Le Maresquier) par un hall pour muer le tout en Learning Center facilitant allers et retours entre travaux de groupe, recherches d’infos offline/online, recours aux ouvrages classiques, apprentissages divers. L’outil futuriste est appelé à faire nombre de petits de ce côté-ci du Continent.

Plans masse, élévations et coupes > Database de l’Observatoire CAUE ; film du concours ici

© Auer Weber