Nouveau fanal carolo

 
FA_River-Towers1.jpg


Le bas de Charleroi disposera d’une nouvelle entrée sud-est sous forme d’une programmation ‘mixed-use’. Deux tours mais aussi mini-centre commercial, parking, commerces et nouvel espace public, le tout pour 30 millions € d’ici 2020. L’épure est signée par une équipe bruxello-gosselienne : Bogdan & Van Broeck + Piron architectes et ingénieurs.

Début juin, l’architecte Julien De Smedt (JDS Architects ; Bruxelles-Copenhague-Shanghaï) présentait plus en détail son projet de pôle événementiel (écho du 3/6/2016 > FA web) sur le haut de Charleroi au dernier Lunch with an architect. On en sait également un peu plus sur un autre projet, River Towers. Cette fois, la réalisation concerne la ville basse carolo, rue de Montigny en bordure de Sambre, quasi contre l’intra-ring carolo. Il s’agit d’une programmation majoritairement résidentielle signée par les Bruxellois de B&VB (Bogdan & Van Broeck) + Piron architectes & ingénieurs scprl (ex-SERPRO ; Gosselies). Au sommet des 30 étages à venir, le panorama sera époustouflant sur méandres de la Sambre, terrils et Pays (ex-industriel) de Charleroi. Divers commerces occuperont cependant les rez. Le tout devrait être livré en 2020.

Fin d’un chancre

A la place de la friche désaffectée Interbéton (2 ha) dont la tour à l’arrière sera conservée, à l’entrée sud-est du centre de Charleroi, ce projet immobilier privé B&VB/Piron comprend 2 nouvelles tours. On y comptera 100 à 138 appartements de 1 à 3 chambres + 1 niveau technique (> étage central). L’intervention intégrera également la rénovation de l’espace commercial (1 étage commercial avec mezzanine) installé dans les ex-bâtiments VW-D’Ieteren à rehausser d’un étage.

Les lieux ne seront pas dévolus qu’au béton. Un nouvel espace public additionnera piétonnier, Ravel (réseau voies lentes), espaces verts et liaisons aux quais voisins. Les étages commerciaux seront reliés aux tours via deux passerelles couvertes. Créé pour imprimer le paysage avec d’autres projets majeurs (ici, vidéo programmative ; 1’ 06’’) et remembrer à cet endroit le tissu urbain, ce développement mixed-use affichera 50.640 m² et engloutira environ 30 millions €.

© B&VB/Piron architectes et ingénieurs