Trinité événementielle

 
FA_news_IPBA_1.jpg

Loin du climat affairiste dénoncé dans les années 2005 et suivantes, la première métropole de Wallonie joue désormais à fond la carte de la complète métamorphose. Sur Charleroi haut par exemple, Palais des Beaux-Arts, Palais des Expos et Palais des Congrès encore à créer seront réunis pour tirer la ville vers le sommet, formant un véritable pôle ‘events’ d’ici 2021-22.

Près de la moitié des fonds européens du Feder (2014-20) attribués à Charleroi vont aller à la constitution d’un ‘pôle Palais’ sur Charleroi haut, en interconnectant trois lieux dans un mouchoir de poche géographique : Beaux-Arts, Expos, Congrès (encore à créer). Ce futur pôle événementiel doit accueillir de grands rendez-vous, tout en dynamitant/dynamisant les espaces publics alentour. Les esquisses de cette future trinité ont été rendues publiques fin mai dernier. La créature architecturale à encore créer le sera sur l’emplacement de l’actuelle gare des bus. Les deux autres palais seront eux lourdement rénovés. Le palais des Expos est le plus vieux du trio. De tout temps surdimensionné, ce vaisseau amiral décati de 60.000 m2 a été créé en 1954. Bordant le ring, il n’a jamais eu l’honneur d’une rénovation en profondeur. L’A.M. des Gantois De Vylder-Vinck-Taillieu, des Bruxellois d’AgwA et des architectes d’intérieur de DOORZON Conseil va s’en charger, en l’ouvrant notamment en son centre, autonomisant chacun des quatre halls modulables. Ces derniers pourront être réunis lorsque tel ou tel salon l’exige. Le socle du bâtiment accueillera la fonction ‘stationnement’. Les potentialités de l’ex-caserne ‘pompiers’ libérée s’y ajouteront (+1.500 places). Pour l’essentiel, les Beaux-Arts (1957) seront remis à niveau sur le plan des normes énergétiques par JDSA et Goffart-Polomé Architectes. Quant au Palais des Congrès, il sera confié aux mêmes (panorama ici ; 34 vues), pour positionner Charleroi à l’international et au tourisme d’affaires. Ce futur centre passif de près de 6.500 m2 s’agencera place des Manèges. Face au PBA, en dialogue, il additionnera auditoriums, forum, salle des festivités et balcon urbain largement vitré côté place. Les permis sont attendus pour la mi-2017. La livraison pour 2021-22. Le parking Expos actuel devrait céder la place à une ré-urbanisation favorisant logements (bail Banimmo) et projet hôtelier greffé aux congrès, après concours d’urbanisme. Pour relier les trois faces du futur pôle, une nouvelle voirie sera créée ainsi qu’une desserte connectée au ring voisin.

Survolez le futur pôle ‘trinitaire’ avec Charleroi District sur la viméo ici (5’)

© Charleroi DC/AM De Vylder Vinck Taillieu-AgwA (reconfiguration Expos) ; JDSA/Goffart-Polomé Arch (PBA/Congrès).